LABORATOIRES

Même si le virus de la peste bovine ne circule plus au sein des populations animales, le monde reste vulnérable à une réapparition de la maladie. Ceci est dû aux matériels et échantillons biologiques susceptibles de contenir le virus encore conservés dans des installations à travers le monde.

Le meilleur moyen de protéger votre pays, et le monde entier, contre une réapparition de la peste bovine, est aussi de ne pas conserver le virus. Les laboratoires qui conservent des stocks de matériels contenant le virus de la peste bovine doivent garantir qu’ils seront détruits en toute sécurité, ou transférés au sein de l’un des établissements habilités par l’OIE et la FAO, à détenir des produits contenant le virus (EHPB).

Les procédures opérationnelles normalisées (PON) établies par l’OIE et la FAO, ainsi que les outils de la campagne destinés aux laboratoires sont là pour vous guider.

 

 

Y a-t-il une arme mortelle dans votre congélateur ?

Le MCVPB, ou matériel contenant le virus de la peste bovine, n’inclut pas seulement les souches vaccinales du virus de la peste bovine, mais aussi les tissus, échantillons de sérum et autres matériels cliniques provenant d’animaux infectés ou suspects, ainsi que le matériel de diagnostic contenant, ou codant pour, le virus vivant.

 

 

 

Qu’entend-on par matériel contenant le virus de la peste bovine (MCVPB) ?

 

Le MCVPB inclut :

  • Les souches sauvages et de laboratoire du virus de la peste bovine
  • Les souches vaccinales du virus de la peste bovine (y compris les stocks de vaccin)
  • Les tissus, échantillons de sérum et autres matériels cliniques provenant   d’animaux   infectés ou suspects
  • Le matériel de diagnostic contenant, ou codant pour, le virus vivant
  • Les morbillivirus recombinants (segmentés ou non) contenant des séquences d’acides   nucléiques ou d’acides aminés uniques spécifiques du virus de la peste bovine.
  • Le matériel génomique intégral, y compris l’ARN viral et les copies de l’ARN viral en ADNcNéanmoins, le MCVPB n’inclut pas :Les fragments sub-génomiques d’acides nucléiques de morbillivirus non susceptibles d’être incorporés à un morbillivirus capable de réplication ou à un virus semblable aux morbillivirus.

 

Qu’est-ce qu’un établissement de détention habilité (EHPB)?

Les seules installations autorisées à manipuler des MCVPB sont désormais les établissements habilités par l’OIE et la FAO, à détenir des produits contenant le virus (EHPB).

Il en existe deux catégories : ceux pour la manipulation et le stockage de tout MCVPB non-vaccinal (EHPB de catégorie A) et ceux pour le matériel vaccinal (EHPB de catégorie B).

 

Il existe actuellement quatre EHPB de catégorie A :

  1. Centre panafricain de vaccins vétérinaires de l’Union africaine (PANVAC-UA), Debre-Zeit, Éthiopie
  2. Installations de confinement de haute sécurité du centre de recherche sur les maladies exotiques, Institut national de santé animale, Kodaira, Tokyo, Japon
  3. USDA-APHIS, Laboratoire de diagnostic des maladies animales étrangères (FADDL), Plum Island, New York, États-Unis d’Amérique
  4. The Pirbright Institute, Royaume-Uni

 

Il existe actuellement quatre EHPB de catégorie B :

  1. Centre panafricain de vaccins vétérinaires de l’Union africaine (PANVAC-UA), Debre-Zeit, Éthiopie
  2. Bâtiment de recherche sur l’évaluation de la sécurité, centre de production de produits biologiques ; Bâtiment pour la recherche et le développement de produits biologiques (conservation), Institut national de santé animale, Tsukuba, Ibaraki, Japon